Responsable de la dimension lumière du projet artistique, le créateur lumière forme, avec le décorateur et le créateur des costumes, l’équipe chargée de concevoir et de réaliser le concept visuel d’un spectacle.
De ses réflexions et échanges avec le metteur en scène, le chorégraphe ou le directeur artistique, et en collaboration étroite avec les autres membres de l’équipe de création, il imagine et propose les atmosphères lumineuses dessinant l’espace tout au long du spectacle. Par ses choix, il construit une esthétique qui lui est propre et en adéquation avec l’ouvrage offrant ainsi une lecture visuelle autant qu’un soutien dramaturgique.

I-CONCEPTION
La première démarche du créateur lumière sera la découverte de l’œuvre telle que proposée par le metteur en scène. Qu’elles soient musicales, théâtrales ou autres, il devra en premier lieu se familiariser avec les sources d’inspirations et les bases de réflexion communes à toute l’équipe chargée de l’élaboration du spectacle. La lecture, l’écoute et l’étude du sujet lui apporteront ses premières impressions. Ce travail initial, ainsi que sa sensibilité et son style personnel, serviront à préparer sa rencontre avec les autres membres de l’équipe de création, tout en restant ouvert aux échanges à venir
Ses réunions préparatoires avec le metteur en scène lui permettront de cerner l’interprétation que celui-ci souhaite donner au spectacle et l’approche conceptuelle la mieux adaptée. Ces échanges auront une incidence sur la manière dont le créateur lumière transformera ses premières impressions en propositions.  Ce sont donc ces rencontres fortement axées sur l’analyse et l’écoute, qui lui donneront les éléments dont il a besoin pour permettre à la lumière de remplir un de ses rôles essentiels: accompagner le metteur en scène dans son processus de création.
Le créateur lumière prendra ensuite contact avec le décorateur et le créateur des costumes.  Il découvrira l’univers visuel que ceux-ci proposent avec les mêmes objectifs que lui afin de préciser ses premières impressions dans un espace qui influera fortement sur son approche. C’est donc une discussion essentiellement axée sur l’esthétique et son sens dramaturgique qui aura lieu entre eux autour des croquis, dessins ou maquettes déjà exécutés. Forts de ces éléments, ils échangeront leurs idées et visions afin de définir une approche commune, cohérente et complémentaire.
C’est au travers de ce dialogue permanent qu’il aboutira son travail de conception, et imaginera les atmosphères les plus adaptées à l’œuvre et à l’interprétation que le metteur en scène souhaite lui donner.

II-REALISATION
Le créateur lumière est seul responsable de la mise en forme de sa conception. Pour chaque création, le choix des projecteurs, leur emplacement, leur réglage et leur coloration entre autres seront constitutifs de l’originalité et de l’empreinte du créateur lumière.  De ce fait, en relation avec les responsables techniques et de production, il réunira plans de salle, plans d’implantation des décors, liste de matériel disponible, planning de montage et de répétition, budget et tout autre information nécessaire à la mise en forme de son projet.  C’est aussi par une étude approfondie de la scénographie et des possibilités d’accroche, qu’il concevra une implantation des sources lumineuses offrant les qualités les plus adaptées à la construction des images qu’il souhaite réaliser.
Pour aboutir son projet, le créateur lumière peut être amené à faire des demandes d’achat ou de location de matériel.  Il sera donc en contact régulier avec la production afin de maîtriser le budget qui lui sera alloué.  Ses demandes telles que la création d’accroche non existante ou non conventionnelle pouvant impliquer des besoins matériels et humains importants, il communiquera ses souhaits aux responsables de production le plus tôt possible afin d’inclure ces exigences dans le planning et contribuer à la préparation méticuleuse de l’ensemble de la production.
Ces premières études de réalisation terminées, il dessinera un plan indiquant les points d’accroche, types de projecteurs, couleurs, accessoires, et toute autre information utile qu’il remettra au responsable technique, chef électricien et régisseur lumière.  Il remettra également un document listant le matériel de location, la liste des accessoires, gobos, effets spéciaux, couleurs et tout autre indication nécessaire à la bonne préparation du montage.  Le créateur lumière n’ayant pas les compétences nécessaires pour juger de la qualité structurelle du théâtre, le directeur technique pourra lui refuser certaines accroches s’il les juge non conformes aux normes de sécurité. Son plan d’implantation n’étant que la représentation de son concept, celui-ci devra impérativement obtenir l’aval de la direction technique avant toute mis en œuvre.
Le créateur lumière sera présent tout au long du montage afin d’en contrôler la bon déroulement et répondre à toutes les questions qui seront soulevées.  Il fera preuve d’une grande réactivité afin de faire face aux incontournables imprévus liés à la création d’un spectacle.
Le montage terminé et l’installation en ordre de marche, il dirigera le réglage de chacun des projecteurs puis procèdera à l’enregistrement de la conduite. Les impressions visuelles qu’il aura ressenties pendant sa phase de travail personnel, les propositions qu’il aura faites lors de ses réunions de travail prendront forme durant ces séances de conduite lumière et au cours des répétitions. Tous les détails de ce travail marqueront l’empreinte et porteront la signature du créateur lumière. Au fil des jours et des séances, les images se préciseront et les ambiances évoquées bien en amont se matérialiseront.
La création d’un spectacle étant en perpétuelle évolution, de nombreuses adaptations, découvertes et reformulations surviendront durant la période de répétition. Il ajustera son concept afin de conserver l’unité du spectacle et soutenir au mieux l’émotion et la dramaturgie. C’est au cours de ces répétitions, et toujours en étroite collaboration avec le metteur en scène, chorégraphe, directeur artistique, ainsi que les membres des l’équipe de création, que son travail prendra sa forme définitive.
Après la première représentation publique, il remettra un plan d’implantation mis à jour au régisseur lumière afin de permettre la maintenance et l’entretien du spectacle durant toute son exploitation.

III-SUIVI
Seul à même de préserver les vertus de son travail, il sera interrogé à tous les stades de la préparation, et adaptera la réalisation de sa création afin de la rendre exploitable dans le cadre d’une captation, d’une tournée ou lors d’une reprise.

-Tournées :
Il adaptera si nécessaire la réalisation de son travail afin de permettre la reproduction la plus fidèle à sa conception d’origine tout en tenant compte du cahier des charges établi par la production. Si besoin est, il redéfinira les moyens techniques qui lui semblent appropriés compte tenu des temps de montage et de réglage alloués, ainsi que de la spécificité des lieux de représentation. Fort de cette étude, il établira un nouveau plan d’implantation permettant la reproduction de sa création lumière par le régisseur qui sera le garant de l’intégrité artistique de son travail tout au long de la tournée.
Afin de respecter les contraintes budgétaires, et en collaboration avec le producteur, le directeur de production et/ou le directeur technique, il pourra être amené à modifier les quantités et spécificités du matériel ayant permis la réalisation de son travail de lumière. Néanmoins, grâce à sa capacité d’adaptation, il sera à même de présenter sa création sous une forme propice à la tournée sans en altérer l’essence et l’originalité. Il pourra également simplifier sa conduite s’il le juge nécessaire afin de concentrer ses moyens sur ce qu’il estime représenter la substance de son travail.

-Captation:
En collaboration avec le directeur de la photographie, poste qu’il pourra lui même assumer s’il possède les compétences requises, il décidera des ajustements et adaptations nécessaires à la captation du spectacle.
C’est en recomposant sa création lumière au travers du retour vidéo mis à sa disposition, qu’il permettra la captation ou la diffusion du spectacle dans des conditions optimums de qualité lumineuse et le respect de son travail de création originel.

-Reprises:
Lors de la reprise d’une production dans le lieu de création initial ou autre, le créateur lumière fera les ajustements qu’il jugera nécessaires.  La création lumière étant le fruit d’une réflexion personnelle soutenue par une collaboration étroite avec le metteur en scène, il s’interrogera sur ses choix artistiques initiaux.  En constante interrogation sur son travail, il décidera avec le metteur en scène si l’aboutissement de sa réflexion nécessite un nouveau travail visuel.
Il soumettra alors ses propositions au metteur en scène, chorégraphe ou directeur artistique qui décideront du bien fondé de sa démarche.